Témoignages de photojournalistes

Retrouvez dans cette rubrique des témoignages et interviews de photojournalistes

Interview Ed Kashi

Ed Kashi nous commente son reportage "Nouvelle épidémie" qui a été exposé en 2017 à Visa pour l'Image.

La maladie rénale chronique d’origine inconnue (CKDu, selon son sigle en anglais) a été formellement identifiée au Moyen-Orient, en Asie, en Asie du Sud et en Amérique centrale. C’est une épidémie mortelle qui touche principalement les travailleurs agricoles et leurs familles, les pauvres et les jeunes. Ces quatre dernières années, Ed Kashi s’est rendu au Nicaragua, au Salvador, en Inde et au Sri Lanka pour enquêter sur cette maladie, qui s’est étendue aujourd’hui à l’Amérique du Sud et pourrait se propager ailleurs. Ce projet en cours montre l’impact multigénérationnel de la maladie et la souffrance des agriculteurs, en abordant les aspects humains de la crise.

Interview Isadora kosofsky

Isadora kosofsky nous commente son reportage "Mineurs : la vie en prison et après la détention" qui a été exposé en 2017 à Visa pour l'Image.

Cette exposition présente deux projets à long terme réalisés à Albuquerque, au Nouveau-Mexique, sur des mineurs en prison. On y découvre des adolescents, leur famille, leur détention, leur intimité, leurs amours et leur détresse. Ce travail aborde également certains aspects du système de justice pénale aux États-Unis, pays qui détient la plus importante population carcérale au monde.
Isadora Kosofsky a suivi pendant cinq ans la vie de deux frères : Vinny a 13 ans lorsqu'il est condamné pour avoir poignardé l'assaillant de sa mère ; David, 19 ans, a déjà fait plusieurs séjours en prison pour trafic de drogue.
Le reportage sur Alysia commence lorsqu'elle est en prison, à 16 ans, et se poursuit jusqu'à aujourd'hui : à 21 ans, elle est désormais libre, mariée et mère

Interview Vlad Sokhin

Vlad Sokhin nous commente son reportage "Warm Waters, les conséquences du réchauffement climatique" qui a été exposé en 2017 à Visa pour l'Image.

De la pointe nord de l'Alaska jusqu'aux confins de la Nouvelle-Zélande en passant par l'Océanie, Vlad Sokhin a sillonné la planète pour photographier les conséquences du réchauffement climatique provoqué par l'homme : les cyclones de force 5 frappant les Fidji et Vanuatu, le pergélisol qui fond sous les maisons des Amérindiens de l'Alaska, les tempêtes, les sécheresses, les inondations et la montée du niveau des mers qui menacent des communautés entières. Les habitants de l'Arctique et du Pacifique sont les premières victimes du changement climatique et pourtant beaucoup de peuples autochtones se montrent optimistes et résilients. Plutôt que de subir, ils tentent de trouver des solutions ingénieuses pour rester sur la terre de leurs ancêtres.

Interview Amy Toensing

Amy Toensing nous commente son reportage "Veuves" qui a été exposé en 2017 à Visa pour l'Image.

Dans certaines régions du monde, perdre son mari est synonyme de mort sociale pour la femme, qui se retrouve condamnée avec ses enfants à vivre en marge de la société. Au sein de ces cultures traditionnelles, la vie d’une femme est déterminée par les hommes : d’abord le père, puis le mari. À la mort de ce dernier, elle devient une paria et, ne pouvant subvenir à ses besoins, est souvent victime d’abus. Cette exposition s’intéresse aux difficultés du veuvage et au combat que mènent les femmes en Bosnie, en Inde et en Ouganda.
Le projet a été en partie financé par le Pulitzer Center on Crisis Reporting et par National Geographic Magazine

Tremblement de terre en Haïti, 2010

Comment Bruno Stevens, photographe de l'agence Cosmos, a couvert le séisme en Haïti en 2010

(Réalisation: Serge Challon / Vu de la Terre - Arte Reportage 2010)

Benghazi

Eric Bouvet raconte sa couverture pour l'agence VII de la Révolution en Libye en 2011

(Réalisation: Serge Challon / Vu de la Terre - Arte Reportage 2012)

L'Or noir de Tchernobyl

Le photographe Guillaume Herbaut enquête, en 2010, sur le trafic de métaux contaminés en provenance de la centrale nucléaire de Tchernobyl en Ukraine.

(Réalisation: Serge Challon / Vu de la Terre - Arte Reportage 2010)

Le Mur de la honte

Le photographe Gaël Turine raconte son reportage, en 2012, le long du mur de 3.200 kilomètres qui sépare l'Inde du Bangladesh.

(Réalisation: Serge Challon / Vu de la Terre - Arte Reportage 2012)