3rd international campus of photojournalism schools

Depuis 29 ans, grâce au festival Visa pour l’Image-Perpignan est pendant 15 jours, la capitale internationale du photojournalisme. Près de 3 000 professionnels du monde entier (photojournalistes, agences de presse internationales… de plus de 64 pays) sont présents.

Le festival attire également un large public avec plus de 200 000 entrées aux expositions en 2016.

La volonté première de Visa pour l’image est d’être très attentif à la défense de la profession de photojournaliste. Ce vecteur essentiel de l’information, de la liberté d’expression, de la communication, subit de plein fouet la crise de la presse, la disparition des agences de presse, les évolutions de la transmission des images liées au numérique, à internet et aux réseaux sociaux dans des domaines d’activités particulièrement difficiles eu égard aux actualités tragiques récentes.

Visa pour l’image est aussi un lieu de réflexion. L’une de ses missions et de penser les enjeux :

  • de la représentation de l’image et de sa diffusion;
  • du photojournalisme, du métier de reporter photographique ;
  • de la presse et de la liberté d’expression …

Notre ambition est de faire de Visa pour l’image et de Perpignan, le Pôle d’excellence du photojournalisme. Pour cela, nous avons ouvert le Centre International du Photojournalisme (CIP) afin de créer un fonds documentaire unique sur le photojournalisme et son histoire.

Notre ambition n’est pas que locale mais aussi Internationale. Nous favorisons depuis maintenant trois ans la venue d’étudiants du monde entier à Perpignan, durant la semaine professionnelle du festival Visa pour l’Image, en organisant un Campus International d’Ecoles de Photojournalisme, et ce en lien avec l’Institut d’Estudis Fotogràfics de Catalunya (Barcelone), la faculté de Médias et d’informations de Hanovre (Allemagne) et l’université de Perpignan, dans le cadre de sa formation diplômante photojournalisme et images aériennes.

Principe du campus :

  1. Participation de 6 étudiants et d’un professeur de 5 universités dont Barcelone, Hanovre et Perpignan, partenaires du projet, qui participent tous les ans ainsi que 2 autres universités invitées pour une seule édition.

Ainsi, ont aussi participé :

  • la Danish school of Media and Journalism d’Aahrus, Danemark (2015)
  • la London school for communication, Londres (2015)
  • la faculté de photographie de St Petersburgh, Russie (2015)
  • la faculté de photographie de Tomsk, Russie (2016)
  • la Galata Fotoğrafhanesi, Turquie (2016)
  1. Objectifs :
  • Promouvoir l’activité du Centre international du photojournalisme auprès des universités, au niveau national comme international.
  • Mettre en synergie des acteurs universitaires (étudiants, enseignants…) avec, à l’ouverture du campus, la présentation de chaque école sous forme de diaporama, ainsi que la mise en place d’un atelier de photographies réalisé par les étudiants durant leur séjour à Perpignan, sous la forme de photoreportages.
  • Favoriser les rencontres avec les professionnels de la photographie, notamment avec les agences de presse et les picture editors au Palais des Congrès, afin de permettre la lecture des portfolios, et enfin d’organiser des rencontres avec les photojournalistes présents sur le festival.
  • Valoriser les productions des étudiants des universités de Barcelone, Hanovre et Perpignan à qui nous offrons la possibilité d’exposer leurs photoreportages dans le cadre du Visa Off.

Cette année, le campus se déroulera du lundi 4 au dimanche 10 septembre et verra participer les universités de Barcelone, Hanovre, Perpignan, Rome, et Bruxelles.

Back to News